Que faire à Huahine : le programme de nos 4 jours sur l’île

1 Août 2017 | Tourisme | 0 commentaires

Que faire à Huahine

En juillet, nous avons débuté notre exploration des Iles Sous-le-Vent par la découverte de l’île de Huahine. Au programme: tour de l’île en voiture, découverte du lagon en bateau, randonnées et farniente !

Huahine, une île de la Société

Huahine fait partie des îles Sous-le-Vent dans l’archipel de la Société. Elle est située à 175 kilomètres au nord-ouest de Tahiti, à environ 40 minutes de vol. Elle se compose de deux îles, entourées d’une barrière de corail et reliées par un pont : Huahine Nui ( grande Huahine) au nord et Huahine Iti (petite) au sud. Environ 6 300 habitants y vivent. Le district et village principal est Fare, au nord-ouest de l’île.

Carte de Huahine

Arrivée à la Pension Fare Ara

Tinau nous accueille à l’aéroport. En chemin vers sa pension, il nous parle de son île et de ses légendes. Il nous explique que le nom de Huahine peut se traduire par « le sexe de la femme », de hua, sexe et hine, femme. Tinau nous arrête d’ailleurs au port de Fare et nous montre la silhouette de femme enceinte tournée vers le ciel dessinées par les montagnes plus au sud.

Arrivés à la pension, nous découvrons un bungalow de type F3 très propre et confortable avec deux chambres, un salon et une cuisine équipée. A cause du prix très élevé de l’électricité sur l’île, la climatisation, produit de luxe, est en option mais des brasseurs d’air sont présents dans chaque pièce. Nous avons pris le pack comprenant quatre nuits avec une journée de location de voiture et une journée de bateau pour faire le tour de l’île par nous même. Tinau détaille, à l’aide d’une carte, les activités à ne pas rater et les lieux à visiter à Huahine. Il nous explique aussi, longuement et très précisément, comment naviguer dans le lagon. Ce n’est pas du luxe pour les marins d’eau douce que nous sommes !

L’évaluation de la pension sur Tripadvisor ici

Premier jour : tour de Huahine en voiture

En partant de Fare, un peu avant Maeva, nous nous garons en bord de route pour emprunter à pied le chemin large, partiellement bétonné qui se trouve en contrebas de l’antenne rouge et blanche. Après 20 minutes de marche sans difficulté, nous découvrons la vue sur le lac salé Fauna Nui. Il semble possible de continuer l’ascension vers le mont Mouatapu, en passant à droite de la clôture de l’antenne (ce que nous n’avons pas fait).

En continuant notre route, nous arrivons au marae de Maeva, au bord du lac. Il est l’un des nombreux sites archéologiques de l’île. Le petit musée aménagé dans le fare pote’e est intéressant à visiter.

Après Maeva, au premier croisement, nous tournons à gauche. Nous nous arrêtons juste après le pont pour découvrir les parcs à poissons. Ces pièges auraient été construits il y a plusieurs siècles et sont actuellement toujours utilisés. Au bout de cette route se trouve la très belle plage de l’ancien hôtel Sofitel.

A la marina de Faie, nous prenons une pirogue qui nous conduit dans le lagon jusqu’à la ferme perlière Huahine Pearl Farm : techniques de greffe des huîtres perlières et petite bijouterie.

Vue depuis l'antenne du la salé Fauna-nui à Huahine

Le lac Fauna Nui vu depuis l’antenne

Marae de Maeva à Huahine

Marae de Maeva

Pièges à poissons à Huahine

Pièges à poissons

Vue de Huahine Iti depuis la ferme perlière Huahine Pearl Farm

Vue depuis la ferme perlière

Dans le village de Faie, nous nous arrêtons, au bord d’un petit ruisseau en contrebas de la route, pour nourrir les anguilles sacrées. Nous continuons vers le sud et traversons le pont entre les deux îles en direction de la côte ouest de Huahine Iti.

Après un pique-nique avec vue magnifique sur le lagon puis une pause café au relais Mahana, nous nous rendons au Marae Anini, à la pointe sud de l’île. Nous en profitons, comme nous l’a demandé Tinau, pour repérer le passage peu profond du lagon où nous devrons naviguer prudemment demain.

Nous remontons ensuite vers le nord et admirons le sexe de Hiro qui se dessine sur la crête de la montagne. Nous retraversons le pont entre les deux îles. Petit détour vers la pointe ouest de Port Bourayne puis retour à Fare par la route traversière sans oublier de jeter un coup d’œil à l’empreinte de la patte du chien Piihoro (suivre ce lien pour connaitre toute l’histoire !).

Pêcheurs à Port Bourayne à Huahine

Pêcheurs à Port Bourayne

Enfants jouant sur le port à Fare à Huahine

Enfants au port de Fare

Sur le pont à Huahine

Sur le pont (le sexe de Hiro sur la montagne)

Ponton du port de Fare à Huahine

Ponton du port de Fare

Deuxième jour : tour de Huahine en bateau

Le tour de l’île est faisable sans difficulté (et sans permis) à condition de bien suivre les instructions précises de Tinau. L’intérêt de louer le bateau et de se débrouiller seul est d’abord financier. Le prix est d’environ 9000 XPF par personne en passant par les excursions organisées. A cinq, ça nous aurait coûté vraiment cher. L’autre intérêt est la possibilité d’organiser sa journée librement.

Nous partons, vers 9h, de la plage située près de la pension, après un tout dernier briefing avec Tinau qui nous explique comment utiliser le bateau. Nous naviguons dans le lagon, vers le sud, pendant une demi-heure avant d’arriver au jardin de corail du motu Vaiorea, à l’entrée de Port Bourayne. Nous jetons l’ancre et c’est parti pour la découverte des fonds marins en snorkeling ! Il faudra, ensuite, une heure pour arriver à l’extrémité sud de Huahine Iti où nous négocions le passage délicat avec brio. Nous remontons ensuite vers le motu Araara. Nous nous arrêtons sur une de ses plages paradisiaques de sable blanc pour pique-niquer. Nous remontons ensuite vers le nord puis dans la baie Maroe et passons sous le pont entre les deux îles (attention aux enfants qui sautent du pont !). Puis Port Bourayne, petite pause sur la plage de Teapea et retour vers Fare par l’ouest de Huahine Nui.

Le jardin de corail à Huahine

Le jardin de corail

Pique-nique sur le motu Araara à Huahine

Pique-nique sur le motu

Huahine Nui vue du lagon

Huahine Nui vue du lagon

Un autre lagon extraordinaire: Maupiti: vie paisible, raies manta et lagon bleu

Vue depuis le mont Puhaerei à Huahine

Vue depuis le mont Puhaerei

Troisième jour : randonnée sur le mont Puhaerei

Le mont Puhaerei est le sommet de Huahine Iti qui culmine à 462m. La randonnée est faisable sans guide et dure environ 2h30 aller-retour. Le départ est juste après la dernière maison, coté montagne, du village de Tefarerii, lorsqu’on arrive du nord. Il s’agit d’une piste assez large tracée par le passage de quads. La montée d’une heure à l’ombre des pins pour arriver à un premier point de vue (avec une sorte de cabanon en béton) est facile. Il faut, ensuite, monter 15 minutes par un chemin étroit, assez raide et glissant pour arriver au sommet. L’effort fourni est largement récompensé par la superbe vue sur quasiment 360 degrés.

Quatrième jour : une journée de farniente au Royal Huahine

Comme nous devons rendre notre bungalow à 10 h et que notre vol n’est qu’à 18 heures, Tinau nous propose de passer notre dernière journée à l’hotel Royal Huahine. Pour le prix du repas le midi au restaurant de l’hôtel, soit environ 16000 XPF pour nous cinq, nous bénéficions du transfert aller-retour en bateau depuis le port de Fare (l’hôtel n’est accessible que par la mer) et de l’accès à la belle plage et à la piscine. Journée très tranquille !

Huahine, une île attachante

Loin des tourments de la civilisation et du tourisme de masse, nous avons découvert une île sauvage, magnifique et préservée. La richesse de son patrimoine historique et l’accueil chaleureux de ses habitants nous ont définitivement conquis. Et puis, encore merci à Tinau pour sa gentillesse et son aide précieuse pour l’organisation de nos excursions.

Le budget des 4 jours pour nous cinq, sans compter le vol, a été de 145000 XPF (1200 E). La formule comprenant le bungalow avec la location de la voiture et du bateau est très intéressante.

Nous continuons notre voyage vers Raiatea et Tahaa avant de terminer par Bora-bora.