Moorea: hébergements, activités et découverte de l’île

18 Jan 2018 | Tourisme | 8 commentaires

Vaccins et conseils avant un voyage en Polynésie française

Moorea, « l’île sœur » de Tahiti, est, sans aucun doute, un des joyaux de la Polynésie française. Sa nature préservée et ses très nombreuses activités touristiques en font une destination de voyage incontournable. Et comme elle est située juste en face de chez nous, on y va dès que l’occasion se présente !

Moorea, une île préservée

Moorea est une île du Vent dans l’archipel de la Société. C’est une île haute volcanique entourée d’un lagon, située à seulement 17 km au nord-ouest de Tahiti. Le plus frappant, lorsqu’on débarque sur Moorea, est son aspect sauvage et majestueux, digne d’un décor de film de pirates ! Son relief est tourmenté avec le mont Tohi’e’a comme point culminant à 1 207 m. La cote nord de Moorea est découpée par les profondes baies d’Opunohu (ventre du poisson-pierre en tahitien) et de Cook entre lesquelles trône le mont Rotui. L’île est préservée de l’urbanisation, même si, avec ses 18000 habitants, elle est la deuxième plus peuplée de Polynésie française.

La légende du lézard jaune

Moorea s’appelait, jadis, Aimeho. La légende raconte qu’autrefois un couple vivait sur l’île de Maiao, plus à l’ouest. La femme était enceinte et mit au monde un œuf. A son éclosion, un lézard jaune en sortit et il fut appelé Moorea car, en tahitien, mo’o se traduit par lézard et rea signifie jaune. Le bébé grandit, devint immense et ses parents, pris de peur, l’abandonnèrent ! Moorea, plongea alors dans l’océan à leur recherche, nagea vers l’est, lutta contre trois courants marins et finit par mourir. Son corps dériva vers l’île d’Aimeho et s’échoua sur son rivage. Deux pêcheurs le découvrirent et coururent alors avertir les habitants en criant : « Un lézard jaune ! Un lézard jaune ! ». C’est comme cela qu’Aimeho prit le nom de Moorea.

 

Lire aussi: Voyage à l’île de Pâques : notre séjour d’une semaine sur Rapa nui

Comment aller à Moorea ?

En bateau

Pour aller à Moorea, le plus simple est de prendre le ferry à Papeete. Deux compagnies assurent le trajet : Aremiti et Terevau. La traversée dure entre 30 et 45 minutes. Il y a plusieurs allers-retours chaque jour. Le prix du billet AR pour un passager adulte est de 2300 XPF (19 E). Le prix AR pour transporter sa moto est de 2000 XPF (17 E) et pour une petite voiture entre 8400 et 8660 XPF (un peut plus de 70 E) en fonction de la compagnie.

En avion

Il est aussi possible de se rendre à Moorea en avion avec une durée de vol de quelques minutes. Il faut alors prévoir une location de véhicule sur place ou le transfert jusqu’à l’hôtel.

Les hébergements à Moorea

L’hôtel Hibiscus

Lors de notre premier séjour, nous avions choisi l’Hibiscus. Notre chambre, très correcte, dans le bâtiment à coté de la piscine, avait cinq couchages, la climatisation et une belle salle de bain. Le petit déjeuner, sur la terrasse face au lagon, était très bien ! Le restaurant était peut-être un peu trop cher mais plusieurs snacks, situés à proximité, nous ont permis de varier le menu. L’accueil était chaleureux et nous avons pu organiser, à partir de l’hôtel, l’excursion sur le lagon de Moorea avec Captain Taina.

La pension Fare Arana

Lors de notre deuxième séjour à Moorea, nous avons été très bien accueillis chez Nelly et François à la pension Fare Arana qui est située à l’ouest de l’île. Nous avions un joli bungalow climatisé avec une cuisine équipée. La pension n’est pas en bord de lagon mais en hauteur avec une vue magnifique depuis les chambres et la piscine. Nous n’avons pas goûté à la cuisine de Nelly mais avons vraiment apprécié les excellents petits déjeuners. Et puis, nous avons particulièrement aimé le tour en 4x4 à la découverte de Moorea organisé par François. Nous ne pouvons donc que recommander vivement cette sympathique pension.

Découvrir l’île de Moorea

Le tour de Moorea

La route qui ceinture Moorea fait environ 60 km. Il faut compter quelques heures pour en faire le tour en voiture (pauses photos comprises) et un peu plus si vous choisissez le vélo !

Baie de Cook à Moorea

Baie de Cook

Roulotte en bord de route à Moorea

Roulotte en bord de route

Route du belvédère à Moorea

La campagne

Eglise à Haapiti à Moorea

Eglise à Haapiti

Les plages publiques de Moorea

Même si, en théorie, toutes les plages de Moorea sont publiques, la présence de propriétés privées en bord de mer rend leur accès souvent difficile. Il y a cependant trois belles plages publiques sur l’île. La plage de Temae est située au nord-est après l’hôtel Sofitel. La plage de Ta’ahiamanu avec sa cocoteraie (attention aux chutes de cocos !) se trouve dans la baie d’Opunohu au pied du mont Rotui. Une troisième plage publique que nous n’avons pas testée vient d’être aménagée. Il s’agit de la plage de l’ancien Club Med à Haapiti.

Plage de Temae à Moorea

Plage de Temae

Le belvédère

C’est un des points de vue incontournables de Moorea : le mont Rotui encadré par les baies d’Opunohu et de Cook. Le belvédère est très facilement accessible en voiture. Depuis la route qui ceinture l’île, l’embranchement vers le belvédère est situé au fond de la baie d’Opunohu.

La montagne magique

Il s’agit d’un autre superbe point de vue qui domine le lagon, à l’entrée de la baie d’Opunohu. Le chemin pour y grimper est accessible depuis la route et est payant (200XPF/personne) puisqu’on traverse une propriété privée. Il faut compter environ 30 minutes de marche ou beaucoup moins si, comme nous, vous montez en 4x4 avec le tour de Moorea organisé par François de la pension Fare Arana.

Plage de Taahiamanu à Moorea

Plage de Taahiamanu

Le belvédère à Moorea

Vue depuis le belvédère

La montagne magique à Moorea

Le lagon depuis la montagne magique

La route des ananas et le lycée agricole de Moorea

Nous continuons la visite de Moorea avec François qui nous fait découvrir la route des ananas et le lycée agricole accessibles depuis la route du belvédère. La culture de l’ananas qui fait vivre une quarantaine d’exploitants est l’activité agricole principale de Moorea. Nous sillonnons en 4X4 les champs à flanc de coteaux surplombés par les montagnes. Grandiose ! Pour information, la promenade est aussi faisable gratuitement à pied ou à vélo et plusieurs prestataires proposent un tour en quad.

En chemin, François nous explique les étapes du développement du fruit et les techniques de récolte. Notre fille tombe amoureuse des « bébés ananas » qui sont « trop chou » ! La visite se poursuit sur les terres du lycée agricole avec ses plantations d’arbres fruitiers et de fleurs puis se termine par une dégustation de confitures et de jus à la boutique.

Route des ananas à Moorea

Champs d’ananas

Route des ananas et lycée agricole à Moorea

Des ananas

Fleur au lycée agricole de Moorea

Fleurs au lycée agricole

Usine Rotui à Moorea

Encore des ananas!

L’usine de jus de fruits Rotui

Au nord de la baie de Cook, se trouve l’usine Rotui qui produit principalement du jus d’ananas (comme par hasard !) mais aussi des jus de pamplemousse, papaye, goyave, corossol, noni ou potiron. Il est possible de visiter l’usine et d’assister aux différentes étapes de la production sans oublier la dégustation de jus et de liqueurs à la boutique. L’usine n’est pas ouverte tous les jours en basse saison (saison sèche).

La randonnée des trois cocotiers

Le col des trois cocotiers se trouve sur la crête qui sépare le Mont Mouaroa et le Mont Tohiea. Vous n’y trouverez pas les fameux cocotiers qui ont été déracinés par un cyclone mais la superbe vue sur les baies de Opunohu et Cook, d’un coté, et le lagon derrière Haapiti, de l’autre, vaut largement le déplacement.

Il y a deux chemins pour grimper : soit à partir du lycée agricole de Moorea, soit à partir du parking du belvédère. C’est la deuxième option que nous avons choisie. La randonnée, moyennement difficile, est bien balisée et est faisable sans guide. Il faut compter environ 1h30 pour monter et presque autant pour redescendre.

Randonnées les trois cocotiers à Moorea

Découvrir le lagon de Moorea

Le Lagoonarium

L’attraction est ouverte tous les jours de 8h à 16h. Le parking est situé à 4 km au sud du port de Vaiare (l’arrivée des ferrys). Le Lagoonarium est sur un motu accessible en pirogue (sauf entre 11h30 et 13h), en quelques minutes, depuis le parking. Sur l’îlot, il y a cuisine, barbecue, petits fare et transats pour faire la sieste. Il vaut mieux arriver tôt pour avoir de la place. Sur place, il ne vous reste plus qu’à vous jeter à l’eau à la découverte du lagon et de sa faune particulièrement riche et colorée. Pour cela, il suffit de progresser le long de la corde qui balise le parcours. Deux fois par jour, à 11h30 et à 14h, les raies pastenague et les poissons sont nourris. C’est bien grâce à cela qu’autant d’animaux sont présents au Lagoonarium et c’est bien à cause de ça que nous sommes très mitigés sur l’intérêt de cette attraction.

Le bateau à fond de verre du Captain Taina

Nous optons pour l’excursion sur la demi-journée qui ne comprend pas le repas sur le motu et qui dure environ 4 heures. Au départ de l’hôtel Hibiscus nous embarquons sur le bateau de Taina à la découverte des merveilles de la vie sous-marine grâce au fond de verre. Nous observons les tortues qui vivent dans la partie protégée du lagon de Moorea. Taina n’est pas avare d’explications. Passionnant. La journée se poursuit par du snorkeling dans l’eau cristalline d’un jardin de corail et parmi les tiki immergés du sculpteur Tihoti Guy. Le tour comprend aussi une étape impressionnante de nage avec les requins pointe noire et les raies pastenague. Malheureusement, une fois de plus, les animaux sont attirés par de la nourriture.

Captain Taina à Moorea

Captain Taina

Le lagon de Moorea

Sur le bateau

Musiciens du Tiki Village à Moorea

Les musiciens

Soirée culturelle au Tiki village

Le Tiki Village est situé à l’ouest de Moorea sur la commune de Haapiti. Nous avons participé à la soirée polynésienne avec accueil musical, cocktail, visite du four tahitien où cuisait une partie de notre maa, visite du village, diner avec animations puis danse tahitienne et, comme clou du spectacle, la danse du feu.

Si vous êtes allergique à l’ambiance des voyages organisés, il est peut-être préférable de passer votre chemin. Nous étions, en effet, assez nombreux ce soir là avec probablement plus d’une centaine de participants. Mais le spectacle était vraiment superbe et le repas plutôt bon. Si vous n’avez pas l’occasion de voir ailleurs de la danse polynésienne, la soirée du Tiki Village est à faire.

Danse du feu au Tiki Village à Moorea

La danse du feu

Les danseurs du Tiki Village à Moorea

La troupe

Et tout ce que nous n’avons pas fait !

Plonger en bouteille ou en scaphandrier, faire du jetski, prendre le bateau pour une sortie baleine, randonner, faire un triathlonsauter en parachute ou plutôt passer un weekend tranquille dans un hôtel luxueux… Il est évident que nous sommes loin d’avoir fait le tour de toutes les possibilités d’activités et de découvertes que recèle Moorea. Et c’est tant mieux car nous avons plein de bonnes excuses pour y retourner !

A lire : Voyage en Polynésie à organiser soi-même: vols, hôtels, conseils

Partager sur Pinterest

Moorea, l’île sœur de Tahiti en Polynésie française, est incontournable pour les voyageurs, les touristes et les expatriés. Tout sur les hébergements, la randonnée, le snorkeling dans le lagon, le point de vue du belvédère, la montagne magique, la route des ananas, l'usine Rotui....
Moorea, l’île sœur de Tahiti en Polynésie française, est incontournable pour les voyageurs, les touristes et les expatriés. Tout sur les hébergements, la randonnée, le snorkeling dans le lagon, le point de vue du belvédère, la montagne magique, la route des ananas, l'usine Rotui....
Moorea: hébergements, activités et découverte de l’île
4.8 (96.67%) 12 votes