Randonnée à Tahiti: 10 itinéraires à faire sans guide

10 Avr 2022 | Tourisme | 6 commentaires

randonnée à Tahiti: 10 itinéraires à faire sans guide

Si la Polynésie française est connue dans le monde entier pour ses plages et ses lagons magnifiques, elle l’est beaucoup moins pour la splendeur de ses montagnes. Et c’est bien dommage. Je vais donc tenter de réparer cette injustice en vous proposant 10 (+1) randonnées à découvrir sur l’île de Tahiti.

Cet article a été écrit en collaboration avec mon ami Quentin passionné de randonnée en Polynésie française et auteur du superbe site Tahiti Rando. Sur son site que je vous encourage vivement à visiter, il y détaille un très grand nombre de randonnées sur Tahiti et ses îles, toutes faisables sans guide. Pour chaque itinéraire, il propose, en plus d’une description précise du chemin, un tracé GPS téléchargeable dans une application mobile qui permet de se repérer en temps réel sur le terrain même en l’absence de connexion. Plutôt super pratique !

Quelques informations utiles avant de partir en randonnée

Les règles de sécurité à respecter

  • Il est impératif de consulter la météo avant de partir en randonnée quelle que soit la saison et plus particulièrement lors de la saison humide. La pluie rend les sentiers glissants ce qui peut être très dangereux sur les chemins de crête et les crues brutales des rivières font malheureusement régulièrement des victimes parmi les randonneurs en Polynésie.
  • Ne pas randonner seul
  • Prévenir un proche avant de partir, donner son itinéraire et l’heure approximative du retour
  • Prendre son téléphone portable chargé (mais le signal ne passe souvent pas en montagne)
  • S’assurer que la difficulté de la randonnée est adaptée à sa condition physique ou aux enfants qui y participent
  • Débuter la randonnée suffisamment tôt pour ne pas rentrer la nuit
  • Être bien équipé : chaussures adaptées, eau, protection solaire…
  • Consulter un médecin en cas de fièvre survenant les jours suivant la randonnée et jusqu’à 1 mois après. Il pourrait s’agir de la leptospirose qui non diagnostiquée peut être grave.
  • Ne pas hésiter à randonner avec un guide professionnel si vous manquez d’expérience

L’équipement pour randonner à Tahiti

  • Chaussures de marche pour les randonnées sur terrain sec. Sandales en plastique (« nouilles » ou « méduses ») avec une paire de chaussettes. Chaussures de canyoning pour les randonnées en rivière. Les chaussures de tennis sont à éviter car trop peu adhérentes.
  • Un sac-à-dos
  • 2 à 3 litres d’eau (parfois plus)
  • Un pique-nique
  • De quoi récupérer tous ses déchets
  • Un vêtement imperméable
  • Une lampe de poche, si possible frontale (retour tardif toujours possible en cas de problème)
  • Un téléphone portable
  • Des médicaments personnels en cas de maladie ou d’allergie
  • Couverture de survie
  • Spray antimoustique
  • Crème solaire
  • Un vêtement de rechange à laisser dans le véhicule, pour le confort au retour

Les règles de bonne conduite

A Tahiti, la plupart des terrains, même en montagne, sont privés. Le plus souvent, les propriétaires ne refusent pas le passage des randonneurs à condition d’être respectueux et de demander l’autorisation si nécessaire. Parfois il faut payer un droit d’accès et il est très mal vu d’essayer de resquiller. Lorsque vous marchez, vous ne devez pas cueillir les fruits qui appartiennent toujours à quelqu’un ni les plantes sauvages. Bien entendu, vous devez ramasser tous vos déchets que vous jetterez dans votre poubelle une fois rentré à la maison.

Les 10 randonnées à faire sans guide à Tahiti

1. Les jardins d’eau de Vaipahi

Durée: 2h

Distance: 5.5 km

Dénivelée positive: 280 m

Niveau facile

Les jardins d’eau de Vaipahi sont situés au PK 49 à Mataiea. Ce site sacré en raison de ses sources purificatrices offre une jolie promenade dans un jardins botanique et trois itinéraires de randonnée facilement accessibles en famille. Le sentier de la petite rivière monte doucement et vous fait découvrir ses multiples cascades. Le chemin est bien sécurisé avec des ponts et des cordes par endroits. Sur les hauteurs, un large sentier ombragé passe au milieu des pins. Une aire de pique-nique offre une vue magnifique sur le lagon de Tahiti et la presqu’île.

Randonnée des jardins d'eau à Tahiti
randonnée vaipahi

2. La randonnée des mille sources

Durée: 4 h

Distance: 14 km

Dénivelée positive: 300 m

Niveau facile : piste très bien tracée avec montée douce et régulière

Le départ de la randonnée se trouve sur la commune de Mahina tout en haut du lotissement Mahinarama accessible par la route. Au préalable, il faut faire une demande à la Régie de l’eau, située route de la pointe Vénus, à l’entrée de l’école élémentaire Amatahiapo, pour obtenir le code qui permet d’ouvrir le cadenas du portail d’entrée. Le sentier qui remonte la vallée de la Tuauru le long de multiples points de captage d’eau offre de magnifiques points de vue sur le mont Orohena, le Pihaiateta et le Pito Hiti. Après environ 2 heures de marche, la randonnée se termine à une cascade et un petit barrage qui constituent le dernier point de captage. Empruntez le même chemin pour le retour.

Randonnée des mille sources à Tahiti
randonnée des mille sources

3. La cascade de la Maroto

Durée: 2 h

Distance: 3.7 km

Dénivelée positive: 150 m

Niveau facile

Cette magnifique cascade est située au cœur de l’île de Tahiti, dans la vallée de la Papenoo. Profitez du large bassin sous la cascade ou du petit bassin supérieur qui surplombe la chute d’eau. La randonnée qui ne présente pas de difficulté prend son départ non loin du relais de la Maroto au niveau du site de Fare Hape. Pour atteindre le relais un véhicule tout terrain est recommandé. Il est aussi possible de faire appel à un des nombreux prestataires qui proposent des excursions dans la vallée de la Papenoo.

Cascade de la maroto

4. La randonnée du mont Marau (par Miri)

Durée: 6 h

Distance: 17.5 km

Dénivelée positive:  960 m

Niveau moyen : durée et dénivelée. Pas de difficulté technique sur le chemin qui est bien tracé sauf à la toute fin de l’ascension.

La randonnée débute tout en haut du lotissement Miri à Punaauia, au niveau du « parking promeneurs » situé à côté d’un réservoir. La première partie de l’ascension se déroule sur des sentiers de terre ocre avec des vues spectaculaires sur le lagon de Tahiti et sur Moorea. La deuxième partie se fait par la piste d’accès aux antennes de télécommunications qui vient de Saint Hilaire. En chemin vous aurez l’occasion d’admirer de magnifiques panoramas : le plateau des orangers et au sommet le Diadème, l’Orohena et le Mont Aorai. Depuis la dernière antenne, le sentier suit la ligne de crête qui permet de gagner le mont Marau culminant à 1493 m. Ce passage est dangereux car le chemin mal entretenu et bordé d’à-pics vertigineux est souvent glissant. A ne faire donc que lorsque les conditions météo sont optimales. Le retour de la randonnée se fait par le même itinéraire.

L’intérêt de cette randonnée tient aux magnifiques panoramas qui, en cas de mauvais temps, restent cachés dans les nuages. D’où l’importance de consulter la météo avant de partir et de privilégier un départ tôt le matin.

Randonnée du mont marau à Tahiti

Vue sur Moorea

Plateau des orangers

Plateau des orangers

5. La randonnée de la cascade de Tipaerui

Durée: 3 h

Distance: 12 km

Dénivelée positive:  200 m

Niveau moyen : progression dans le lit de la rivière. Attention à la météo.

La randonnée débute au fond de la vallée industrielle de Tipaerui à Papeete. Vous pouvez vous garer après avoir passé un petit pont.

Cascade de tipaerui

Empruntez le chemin le long de la rivière jusqu’à rencontrer la maison de l’association Tipaerui Valley qui contrôle l’accès de la vallée et qui œuvre à sa préservation. Pour pouvoir y randonner, il faut alors s’acquitter d’un droit de passage à base de produits non périssables (café, sucre, féculents, conserves, etc…). Continuez ensuite sur la piste après avoir passé une barrière en bambou. Longez la rivière sur un sentier qui va devenir plus étroit puis vous allez devoir traverser la rivière à de multiples reprises. Aidez-vous des cairns pour retrouver le chemin. Environ 3 km et exactement 13 traversées de rivière plus tard, vous arrivez à une fourche en Y. Il faut alors remonter la rivière à gauche et après 30 minutes de marche, le plus souvent dans l’eau, vous atteignez la magnifique cascade de Faaroa haute de 40 mètres. Au retour, un panier surprise de fruits et légumes du jardin devrait vous attendre à la maison de l’association !

 

6. La randonnée du Pic Vert

Durée: 6 h

Distance: 11 km

Dénivelée positive: 700 m

Niveau moyen : quelques montées raides et des portions glissantes

Vous devez tout d’abord vous rendre en véhicule jusqu’à la résidence du Pic Vert d’où démarre la randonnée. Pour cela, à 1.2 km environ de l’entrée de la vallée industrielle de Tipaerui, au niveau de « Plastiserd », vous devez tourner à gauche, monter et suivre le panneau « Pic Vert ». Vous finissez par arriver au portail d’une résidence privée. Vous pouvez garer la voiture en bord de route.

La randonné commence à gauche de la citerne par une ascension par moment sportive d’environ 30 minutes jusqu’au mont Papaihona d’où vous pouvez admirer une magnifique vue sur Moorea.  Continuez en longeant la crête. Cette partie du sentier est une piste de VTT avec des tremplins de terre et un plus grand en bois sur les hauteurs. Un peu après ce grand tremplin vous devez prendre l’embranchement vers la gauche pour monter en une heure jusqu’au pluviomètre. En chemin vous passez devant une cabane de chasseurs idéale pour une petite pause. Après le pluviomètre, la randonnée se poursuit par le sentier parfois vertigineux sur la crête, au milieu des fougères (prévoir un pantalon pour éviter les écorchures), pour arriver en 30 minutes au Pic Vert qui culmine à 1167 m. Prenez alors le temps d’admirer le panorama avec le mont Aorai, le Diadème, le mont Marau et Moorea dans votre dos ! Le retour de la randonnée se fait par le même chemin qu’à l’aller. Cependant il est possible (même si non recommandé), à la bifurcation du tremplin, de descendre vers le lotissement privé et de regagner le portail par la route.

Randonnée du pic vert vue sur moorea

Vue sur Moorea

Randonnée du pic vert la crète

Sentier de la crète

Tremplin du pic vert

Tremplin

Au sommet du pic vert tahiti

Vue au sommet

7. La randonnée de la mission

Durée: 3 h 30

Distance: 9.5 km

Dénivelée positive: 600 m

Niveau moyen: dénivelée et terrain accidenté

Le site de la mission qu’on repère de loin grâce à sa grande croix blanche se trouve sur les hauteurs de Papeete. Pour s’y rendre, il faut prendre votre véhicule et vous garer à proximité du bout de la servitude Pureora qui est en prolongement de la rue Putiaoro. Le début du sentier de la randonnée est barré par une chaine métallique qui ferme l’accès aux voitures. Il faut environ 15 minutes pour atteindre la croix et admirer le panorama sur le port de Papeete et sur Moorea. Par temps clair, on peut même voir Tetiaroa. Vous devez ensuite descendre dans la forêt jusqu’à arriver à une bifurcation d’où vous pouvez apercevoir le toit de la petite chapelle. C’est le début de la boucle. Il faut alors prendre le chemin du rosaire à droite puis bientôt deux chemins se présentent. Vous devez prendre le sentier à droite pour continuer à monter et quitter le chemin du rosaire. Arrivé au sommet il faut redescendre par le sentier qui mène à la crête, rejoindre le chemin de la « petite boucle », passer devant la chapelle avant de retrouver le début de la boucle. Vous terminez ensuite la randonnée en suivant à droite le chemin de l’aller en sens inverse.

croix de la mission papeete
randonnée de la mission papeete tahiti

8. La randonnée de la vallée de la Fautaua

Durée: 4 h

Distance: 10 km

Dénivelée positive: 600 m

Niveau moyen : passages très raides avec des cordes. Attention à la météo.

La vallée de la Fautaua, située entre Pirae et Papeete, est un site magnifique chargé d’histoire.

randonnée de la fautaua

Pour y randonner vous devez au préalable vous acquitter d’un droit de passage à la direction générale des services de la Mairie de Papeete aux heures ouvrables (600 CFP pour les adultes, 150 CFP pour les enfants, gratuit pour les moins de 12 ans). Pour vous rendre au départ de la randonnée, empruntez l’avenue Pierre Loti, à Papeete, jusqu’au portail de la Polynésienne des Eaux où un vigile vous demandera votre autorisation d’accès, vous indiquera le parking et le départ du sentier. Longez la rivière sur 3km jusqu‘au pont de Fachoda. Si vous continuez à suivre la rivière sans emprunter le pont vous arrivez au pied de la cascade de Loti. Pour poursuivre la randonnée, traversez le pont sur le sentier qui devient plus escarpé pour arriver au point de vue sur la cascade de Loti. Montez encore pour atteindre l’ancien fort de Fachoda. Derrière le premier mur du fort vous trouvez des cordes pour descendre jusqu’aux deux toboggans et leur magnifique vasque. Vous êtes en haut de la cascade de Loti !

 

9. Randonnée de la vallée d’Onohea

Durée totale: 4 h 30

Distance totale: 10 km

Dénivelée positive: 450 m

Niveau moyen : remontée de rivière avec nombreux passages à gué, sentier parfois mal tracé (mais plus simple à suivre avec le tracé GPS), sentier raide pour accéder à la cascade double. Attention à la météo.

A Tiarei, tournez à droite avant le pont de l’Onohea et garez-vous au bout de la route. Continuez à pied sur le chemin de terre. Après le réservoir, prenez le sentier qui descend à gauche et traversez la rivière. C’est le début de la randonnée avec un chemin dans une bambouseraie. Continuez jusqu’à une maison gardée par un chien, prenez le chemin à gauche pour la contourner puis remontez un ruisseau jusqu’à une rivière où il est possible de se baigner. Il faut ensuite remonter la rivière par la droite en suivant les cairns. Après environ 300 mètres, traversez la rivière pour pénétrer dans une nouvelle bambouseraie. Prenez à droite puis traversez de nouveau la rivière où le courant est parfois fort. Remontez la rive avec la rivière sur votre gauche jusqu’à un sentier qui rentre dans la forêt sur la droite. Après quelques centaines de mètres, vous devez de nouveau traverser la rivière au niveau d’une fourche puis le chemin continue entre les deux bras de la rivière. Après avoir traversé le deuxième bras, la randonnée se poursuit par une ascension dans la forêt. A moins de 500 mètres, le sentier à droite mène au lac des nénuphars.

Regagnez ensuite le sentier principal et suivez-le jusqu’à une grande cascade. Vous trouvez bientôt un magnifique cirque avec ses quatre cascades. Il est alors possible de grimper un sentier bien raide et glissant sur votre gauche pour atteindre la cascade double.

randonnée de la vallée onohea

10. La randonnée de La vallée de la Faraura

Durée: 6 h

Distance: 8 km

Dénivelée positive: 400 m

Niveau difficile : nombreux passages à gué, portions raides avec cordes pour accéder aux cascades. Attention à la météo.

La randonnée de la vallée de la Faraura est très probablement l’une des plus belles de Tahiti. Le départ se situe à Hitia’a. En face de l’église du Sacré Cœur, vous devez prendre la piste côté montagne et après environ 2 km vous garer sur le parking, juste avant le passage à gué. Passez sur l’autre rive puis suivez la piste qui remonte la rivière et qui passe au milieu d’un joli jardin. Suivez le sentier qui traverse le cours d’eau à plusieurs reprises ( pour plus de précisions se reporter au tracé GPS sur Tahiti Rando) jusqu’à arriver à une fourche de la rivière. Il faut alors traverser les deux bras de la rivière pour trouver le sentier qui remonte le bras de gauche jusqu’à la cascade Tapatea. Comme elle est située au fond d’un petit canyon, il ne faut surtout pas hésiter à se mettre à l’eau pour s’en approcher. La randonnée continue sur la gauche, avec une portion raide équipée de cordes. Le chemin se poursuit en contrebas de deux nouvelles cascades pour grimper très fortement et déboucher sur un magnifique point de vue. Il faut ensuite descendre à droite en s’aidant des cordes jusqu’à la rivière. Traversez et remontez la rivière pour admirer les cascades jumelles et vous baigner sous les chutes d’eau. En revenant un peu sur vos pas, vous retrouvez le sentier qui grimpe raide vers le haut des cascades où il est aussi possible de se baigner sans s’approcher trop près du bord. La randonnée se poursuit en remontant la rivière par un sentier qui la longe sur la gauche pour finalement arriver à la dernière cascade haute de 180 m où il est aussi possible de se baigner.

randonnée de la faraura
La faraura

11. Bonus : La randonnée du mont Aorai

Durée: 9 h

Distance: 18 km

Dénivelée positive: 1500 m

Niveau très difficile : dénivelée importante, passages techniques avec des cordes sur des crêtes vertigineuses, pas d’eau sur le trajet, attention à la météo.

L’ascension du mont Aorai, troisième sommet de Tahiti (2066), est une des randonnées les plus réputées en raison de la beauté des paysages et du chalenge sportif qu’elle représente.

La randonnée débute au niveau du restaurant O Belvédère, perché à 600m d’altitude et accessible par la route depuis la mairie de Pirae. Ne négligez surtout pas la météo et démarrez à 5 h du matin (équipé d’une lampe frontale) pour éviter les fortes chaleurs et avoir une chance d’arriver au sommet avant les nuages. Prévoyez suffisamment d’eau (3 à 4 litres par personne) et un pantalon pour ne pas vous écorcher les jambes sur les fougères.

L’ascension jusqu’au premier refuge (1400 m) qui dure environ 2 heures avec quelques raidillons n’est pas très difficile. Le chemin jusqu’au deuxième refuge (1800 m) devient technique avec des cordes, des portions très raides et de beaux à-pics. Ensuite, le sentier qui longe la crête est moins difficile et un peu moins raide. Comptez plus d’une heure depuis le deuxième refuge pour atteindre le sommet. Admirez la vue panoramique sur l’île et sur la presqu’île puis redescendez avant que les nuages n’amènent de la pluie.

randonnée du mont aorai

La crête

mont aorai et mont orohena

Les monts Orohena et Aorai

En conclusion

Les randonnées décrites dans cet article vous permettent déjà de découvrir, par vous-même, les beautés de la montagne tahitienne. Il faut cependant savoir que beaucoup d’autres itinéraires existent. Pour en profiter, il est souvent nécessaire de partir avec un guide professionnel. Et il ne faut surtout pas s’en priver car, en plus de vous faire découvrir de nouveaux paysages, votre guide partage, le plus souvent chaleureusement, ses connaissances du terrain et de la culture polynésienne.

Et puis, Tahiti n’est évidemment pas la seule île où l’on peut randonner. Il y a des sentiers sur toutes les îles hautes en Polynésie française. Je vous laisse les découvrir avec Quentin qui en a testé beaucoup sur Tahiti Rando.