Mataiva : voyage en Polynésie loin des sentiers battus

14 Oct 2018 | Tourisme | 7 commentaires

Mataiva : voyage en Polynésie loin des sentiers battus

Mataiva possède tout pour éblouir le voyageur. Et c’est ce que nous avons découvert en sillonnant l’île pendant quatre jours. Son lagon unique et ses plages de sable blanc en font un des plus somptueux atolls de Polynésie française. Mataiva, qui pourtant, est facilement accessible depuis Tahiti, a su préserver son authenticité et sa tranquillité. Ici, pas de tourisme envahissant et des habitants accueillants, gentils et chaleureux.

Mataiva, joyau des Tuamotu

Mataiva est l’atoll le plus à l’ouest de l’archipel des Tuamotu, en Polynésie française. Mataiva est situé à 300 km au nord de Tahiti et à 39 km de Tikehau qui est l’île la plus proche. La population n’est que de 297 habitants regroupés dans le paisible village de Pahua, au niveau de l’unique passe de l’atoll. Son lagon vert tacheté de bleu est unique en Polynésie. Il a la particularité d’être réticulé, c’est-à-dire qu’il est composé de 70 bassins peu profonds délimités par un réseau de formations coralliennes. Vu du ciel, le lagon est vraiment impressionnant.

Les deux activités économiques de Mataiva sont le tourisme et la production de coprah. L’île est aussi riche en gisements de phosphate que beaucoup d’industriels aimeraient extraire. Une expérimentation a même été menée pendant un an et demi, il y a plusieurs années, et ne s’est pas révélée concluante d’un point de vue écologique.

Mataiva: atoll de Tuamotu en Polynésie française

Fort heureusement, les habitants de l’île ont, jusqu’à aujourd’hui, réussi à la préserver du saccage.

Jour 1 : arrivée à la pension Ariiheevai

Il n’y a que deux vols par semaine – le jeudi et le dimanche – au départ de Papeete pour rejoindre Mataiva. L’île ne possède que deux pensions de famille qui fonctionnent sur le même principe. Le séjour est « tout compris », c’est-à-dire que le prix inclut l’hébergement, les repas et les excursions pendant les trois ou quatre jours sur l’île. Il s’agit, en quelque sorte, d’un voyage organisé. Mais pas d’inquiétude. Nous sommes très loin du tourisme de masse. Le rythme est tranquille, l’ambiance détendue et le nombre de participants plutôt réduit.

Mataiva : pension Ariiheevai

La pension Ariiheevai

Mataiva: pension Ariiheevai face au lagon

Face au lagon

Nous avons choisi la pension Ariiheevai et, franchement, nous n’avons pas été déçus ! L’accueil des propriétaires et de l’ensemble de l’équipe est particulièrement chaleureux. Tout le monde est aux petits soins. Le bungalow dans lequel nous logions à cinq était simple, propre et confortable malgré l’absence d’eau chaude qui ne nous a pas posé de problème.

Mataivai: vue depuis la pension

A proximité de la pension, l’épicerie permet de s’approvisionner en bières (mais aussi en boissons non alcoolisées !) pour les apéritifs face au lagon 😍

Les avis à propos de la pension sur TripAdvisor : ici

Jour 2 : découverte de Mataiva

Petite séance de tressage d’assiettes puis c’est parti pour la découverte de Mataiva, à bord du 4x4 d’André. Nous longeons le lagon à travers les cocoteraies et arrivons assez rapidement au bord d’un hoa (chenal entre deux motu de l’atoll) pour y passer la journée. Baignade, photos, dégustation de pain coco et de poissons grillés au barbecue, petite sieste, re-baignade… Et un peu de culture aussi, puisque juste à coté se trouve le trône de Tu Paure, roi mythique de Mataiva.

Mataiva: le lagon
Mataiva: plage paradisiaque

Plage paradisiaque

Mataiva : trône du roi Tu Paure

Le trône du roi

Mataiva: rocher des tortues

Le rocher aux tortues

Nous repartons ensuite en longeant l’océan. Petite halte devant le rocher des tortues. Il s’agit d’un bloc de récif corallien qui ressemble à un champignon de 2,3 mètres de hauteur. D’après la tradition, lorsqu’un nuage de la forme du rocher apparaît dans le ciel, cela signifie que des tortues vont venir pondre sur la plage la nuit suivante.

Nous rentrons à la pension en fin d’après midi et avons un peu de temps pour découvrir Pahua. Le seul village de Mataiva est établi sur deux motu, de part et d’autre de l’unique passe de l’atoll. Le pont qui relie les deux rives est, avec ses 120 mètres, le plus long de toute la Polynésie française.

Mataiva : la poste

La poste

Mataiva : le pont

Le pont

Jour 3 : excursion sur le lagon de Mataiva

Le lendemain nous embarquons sur un des bateaux de la pension pour une journée sur le lagon.

Après quelques minutes de navigation, nous arrivons aux parcs à poissons où André prélève notre repas du midi. Nous nous arrêtons ensuite sur la petite île aux oiseaux, puis sur le rocher surnommé le nombril de Mataiva, avant de débarquer sur le magnifique motu où nous passons le reste de la journée.

Mataiva : parcs à poissons

Les parcs à poissons

Pour la dernière soirée à Mataiva, la pension organise un diner spécial avec punch, barbecue et très jolie représentation de danse tahitienne par les enfants.

Mataiva: l'île aux oiseaux

L’île aux oiseaux

Mataiva: hoa

Hoa

Mataiva: le lagon

Le lagon

Le nombril de Mataiva

Le nombril de Mataiva

Mataiva : Hoa

Le même hoa

Mataiva : le lagon

Encore le lagon

Jour 4 : au revoir Mataiva

Après une démonstration d’ouverture de noix de coco, nous prenons la direction de la « piscine » de Mataiva. Il s’agit, en fait, des vestiges de l’ancienne carrière de phosphate où il est maintenant possible de se baigner.

Mataiva : la piscine
Mataiva : plage lagon et cocotiers

Il est malheureusement l’heure de quitter Mataiva et nous repartons vers Tahiti, couverts de chapeaux tressés, de couronnes et d’énormes colliers de fleurs.

Budget du séjour à Mataiva

Le montant total du séjour à Mataiva, vol compris, pour 3 nuits et 4 jours à cinq (4 adultes et 1 enfant) est de 250000 Fr (soit 2000 Euro). En comparaison avec ce que nous avions payé pour Fakarava, Mataiva est un peu plus abordable. Cependant voyager en Polynésie revient, hélas, toujours très cher.

Conclusion

Mataiva rallonge encore la liste, déjà bien fournie, des îles magnifiques à ne pas rater en Polynésie française. Alors si vous êtes adepte des îles paradisiaques à découvrir presque seul dans une bonne ambiance, Mataiva est faite pour vous!

A lire : Voyage en Polynésie à organiser soi-même: vols, hôtels, conseils

Partager sur Pinterest

Découvrir Mataiva en Polynésie française: son lagon unique, ses plages, ses pensions de familles, les activités. Un voyage loin du tourisme de masse.
Découvrir Mataiva en Polynésie française: son lagon unique, ses plages, ses pensions de familles, les activités. Un voyage loin du tourisme de masse.
Mataiva : voyage en Polynésie loin des sentiers battus
5 (100%) 3 votes